September 23, 2014, 11:22 am

  FRANCAIS | ENGLISH | SOMALI

  Home    

 
 
Djibouti : Fêtons les droits de l’homme
DJIBOUTI: (DjibTalk) Lundi 12 /12/2011 — A l’instar du reste du monde, la République de Djibouti a célébré le 63e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans l’enceinte de l’université de Djibouti. Placée sous le patronage du Président de la République, M Ismaïl Omar Guelleh, la cérémonie commémorative a regroupé sur place les membres du gouvernement, des diplomates accrédités à Djibouti, des responsables onusiens,  des acteurs de la société civile, des représentants de la communauté universitaire et de nombreux étudiants de l’Université de Djibouti. Les uns et les autres ont suivi les animations culturelles au programme de cette journée internationale des Droits de l’Homme dont le thème retenu cette année est  « Fêtons les droits de l’Homme ». La journée a également été ponctuée de plusieurs discours officiels.

En premier lieu, le président de la commission nationale des Droits de l’Homme, M. Ali Mohamed Abdou, a évoqué du haut de la tribune officielle la nette amélioration quant au respect des Droits de l’Homme. En témoignent les réalisations tangibles et les efforts concrets que le pays a accomplis en la matière comme l’a si bien relevé ce juriste averti. "Les résultats obtenus en ce sens ont bénéficié de la reconnaissance des organisations nationales et internationales qui ont toutes félicité Djibouti pour le progrès accompli et les rapports que notre pays a établis sous la supervision du Comité ministériel pour la rédaction des rapports en étroite collaboration avec la commission nationale des Droits de l’Homme en résorbant quasiment le retard observé en la matière par le passé, le tout en application de nos engagements internationaux et pour notre ferme volonté de poursuivre cet effort dans tous les domaines touchant aux droits de l’homme", a-t-il indiqué en substance. 
Toutefois, le président de la commission nationale des Droits de l’Homme a estimé que le pays ne doit pas dormir sur ses lauriers. Au contraire, les acquis nationaux doivent aux yeux de M Ali Mohamed Abdou être renforcés et consolidés via la promotion permanente d’une  culture des droits de l’homme parmi le corps social. Autrement dit, l’objectif visé par ce biais est que tous nos concitoyens soient imprégnés des valeurs démocratiques et des principes de droits de l’homme dans leur vie publique et privée. C’est du moins la conviction affichée du président de la commission nationale des Droits de l’Homme qui a fait hier le vœu de voir ses compatriotes capables d’intégrer ces valeurs, principes et notions dans leur comportement quotidien. Des citoyens qui soient conscients de leurs droits, respectueux des droits d’autrui et gardiens de l’intérêt général si l’on suit jusqu’au bout le fonds de sa pensée.  

Prenant à son tour la parole, la coordinatrice résidente du système des nations unies à Djibouti, Mme Hodan A Haji Mohamoud, a exprimé sa satisfaction devant les avancées notoires et tangibles que le gouvernement a impulsées dans la mise en place d’un cadre légal garantissant la protection des Droits de l’homme sous nos cieux. 
"Je note, a-t-elle affirmé, avec plaisir les nombreux aspects positifs listés dans le rapport de la quarantième session du comité contre la torture, tels les instruments internationaux ratifiés par Djibouti ». Traduction : Djibouti a accompli des progrès significatifs ces dernières années selon Mme Hodan A Haji Mohamoud. Cependant, la responsable onusienne a souligné qu’"il reste du chemin à parcourir pour être en pleine conformité avec toutes les conventions signées."

On retrouve une logique similaire dans les propos du ministre de la Justice et des Affaires Pénitentiaires, M Ali Farah Assoweh. Le Garde des Sceaux a d’emblée réitéré « l’attachement indéfectible de la République de Djibouti à cette journée chargée de symbole d’une noble mission de la promotion et de la protection des Droits de l’Homme ». Pour preuve, la participation du chef de l’Etat au déroulement de la cérémonie commémorative d’hier traduit cet attachement national au respect des Droits de l’Homme. C’est en ce sens que "nous avons placé la cérémonie de la célébration de cette journée mémorable au cœur du savoir dans l’enceinte de l’université de Djibouti et parmi les hommes et les femmes d’avenir, viviers, porteurs de connaissances et d’espoir", a ajouté avec force et conviction M. Ali Farah Assoweh. C’est dire combien la promotion des Droits de l’Homme est l’une des priorités de son département ministériel. Lequel a à son actif plusieurs réalisations dans ce domaine sous l’impulsion réitérée du Président de la République. Citons notamment la création de la commission nationale des Droits de l’Homme. Avec comme mission première qui est d’émettre des avis constructifs. Les autorités nationales en attendent un impact positif sur la diffusion d’une culture des droits de l’homme parmi les femmes et hommes du pays qui pourront par ce biais  jouir pleinement de tous les droits prévus par notre Constitution et nos lois. Le constat est aussi celui du Garde des Sceaux, M Ali Farah Assoweh.

En ce sens, le Président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, s’est exprimé lui aussi à cette occasion tout en se gardant de verser dans l’autosatisfaction. Le chef de l’Etat n’a pas manqué de  mettre en relief les progrès accomplis et les avancées réalisées dans ce domaine.
Le Président de la République a rappelé avec pertinence que la question des droits de l’Homme ne dépasserait pas le stade de concept "si on ne les déclinait pas dans le droit à l’éducation, le droit à la santé ou encore le droit au logement, c'est-à-dire le droit à tout ce qui garantit à nos concitoyens une existence digne. Il s’agit là d’un noble combat qui est l’affaire de tous et non de la seule commission nationale des droits de l’homme que le chef de l’Exécutif a exhorté d’intensifier ses compagnes de sensibilisation et d’information, d’aller de l’avant et de  ne pas hésiter à bousculer les pesanteurs et les conservatismes. Bref, il appartient à chaque citoyen djiboutien de veiller à ce que la culture des  droits de l’homme se concrétise à travers l’amélioration du quotidien de chacun et du développement pour tous.
 
Comments
 
Name
Email
Comments
Security Code  
 
BACK
 

Copyright 2010 DjibTalk.com - All Right Reserved.

Website Developed By : WebStudio.ca