September 1, 2014, 2:29 am

  FRANCAIS | ENGLISH | SOMALI

  Home    

 
 
Demain sera un grand jour ou le peuple va se liberer des chaines du rpp
DJIBOUTI: Jeudi 21 Fevrier 2013 (DjibTalk) — demain sera un grand jour ou le peuple va se liberer des chaines du rpp que celui ci ; leur a mis autour du carcan. une journee historique mais le regime garde en secret afin de voler. sauf que cette fois ci le vol ne sera pas tolerer comme les annes precedentes. le chef du regime conscient de la derive de son parti mort nee denommer ump a donner une interview sans rire sur sa rtd. sauf que son message comme celui de ben ali, de moubarak et de mobutou n a pas passer au sein de la population. son message a voter ump est tomber dans l oreille d un sourd. il sait que depuis presque 3 ans il ne commande rien au sein du gouvernement. 
  
Les decisions sont prises par une autre personne dont le peuple n a meme pas voter pour ca. une personne qui n a meme pas ete elue mais qui se sent si fort que le peuple rejette aujourd hui ce regime et ses defauts. une regime qui a oublier qu il faut se mefier de l eau qui dort. un regime dont pas mal de ministre du gouvernement refuse de donner caution a leur parti dont il accuse une minoriter d etre a la barre et laisser de coter la majoriter. le vieux parti rpp agonise a djibouti. meme ses anexes se ferment une par une comme celle du quartier 1 et 2 ou un commercant batis une tour. les militants se sont disperser dans la nature laissant des ethiopiens jouer avec leur joue joue de parti. un parti detruit qui n arrive meme pas a reuniir son congres avant ses elections et que suite a la minable reunion du comiter centrale a la corniche chacun a devant iog critiquer l autre pour son inaction. 
  
Le chef du rpp a vu que ses militants sont diviser tribalement et pour arroser l arroser son cousin djama ali guelleh coupe le courant en plein reunion. ce qui provoque des brouhaha mais le chef iog lui reste . sauf que sur interpellation d un militant qui accuse l edd de sabotage le chef qui est en sueur n a pas resister 10 mn et s est eclipser par la porte de derriere en allant vers le palais de la presidence. il a laisser ses militants attendre dehors que l edd arrive sauf que notre ami djama ali guelleh n a pas ramener le courant tant attendu. encore un echec de plus a la face du rpp. voyant son parti detruit le chef s est isoler dans son bureau se tournant la tete . il n a pas la capaciter de gronder son cousin djama qui l a humilier devant ses militants en coupant express le courant de l edd. 
  
 Le chef iog a su que au sein meme du parti et de l appareil gouvernementale il y a des gens qui esperent sa chute ainsi que celle de la maison rpp. voyant le raz de marrer usn le chef dans un ultim message de redressement nationale appele les gens a voter ump sachant en lui meme que c est la fin du haricot. il sait que les frasques de ses ministres et les baggares au sein du conseil des ministres entre des ministres pousser par qui ont sait a se battre contre le premier ministre a ternis l image du regime. du jamais vu des ministres se battrent comme des enfants gates. des ministres qui prefrent regler leur different par les coups de poings et les insultes au lieu de regler cela dans des reunions et dans des consultations entre membre d un meme parti. mais helas personne ne croit a ca. tout le monde veut la peau de l autre. tout le tire sur l autre. chacun est devenu un warabey et se bat pour son acho. plus d etat , plus de rpp bref la longue descente en enfer du regime post hassan gouled. ina gouled n avait pas imaginer que son successeur allait devenir un chef de gangs plutot qu un chef d etat digne de ce nom. le pays est paralyser par les harigleh au point ou meme des hauts grades de l armee et de la police deviennnent a leur tour des commercants galonner. personne n est a l abri d un vol bref le pays est livrer aux warabeys de tout genre. voler est devenu leur credo avant que le chef ne te rejette dans la poubelle. personne ne crois plus a ce pays qu est djibouti. la jeunesse se debat dans la misere. 
 
  Le khat , la drogue denomer damahis sont devenus leur repas quotidien. les filles ne sont pas mieux lotis que les gars. confrontes a un chomage imposer par un etat irresponsable la gente feminime se divise entre religieuse et fille de bar.les parents ne recoivent pas un bon salaire pour vivre mais des miettes qui ne fait rien pour contrer une vie devenu insuportable au yeux du peuple. une vie que le regime ne veut pas changer craignant une revolte populaire. une armee et une police demoraliser qui sont la juste pour le besoin mais pas pour assurer la securiter. une gendarmeri confronter a une fin de non recevoir manque de moyens humains et materielles afin de lutter contre la delinquance. une police dont le chef a ete assassiner n en revient toujours pas de ce cauchmar laissant eux aussi les jeunes s entretuer dans les rues de djibouti. quand a l armee elle se meurt a doumera ne comprenant meme pas le pkoi de cette guerre dont personne ne connais d issue. bref des militaires et des flics qui veulent eux aussi la chute d un regime qui les a precipiter dans la famine au detriment de quelques galonner qui ont su voler ici et la afin de s offrir une vie de luxe au detriment de la troupe qui creuve a petit feu.  
 
 Un pays djibouti qui n a aujourd hui que de nom et que les partenaires au developmement ont cesser de le financer. c est un pays qui est a deux doigts de l explosion que allah est venu au secours afin de reveiller les consciences nationales. une conscience nationale qui a pris ses responsabilites et a denoncer cette politique de la faim imposer par un regime qui est hors de son temps. un regime qui n est pas aimer de l interieur autant moins que de l exterieur ou son nom est meler a diverses scandales. meme les pays voisins comme le somalilande soufre de ses ingerences indigne de djibouti. meme la somali qui se debat dans la guerre se plaint de ses ingerences de djibouti. il est temps que la nation se reveille et demande des comptes a ce regime pareusseux qui a precipiter ce beau pays tant rever par nos anciens qui ont verser leur sang. un pays aujourd hui en panne de tout les cotes ou une majoriter affamer mais silencieuse observe une minoriter qui joue.
  
 
Abdurahman Chine
Djibtalk News International
djibtalknews@gmail.com

 

 
Comments
 
Name
Email
Comments
Security Code  
 
BACK
 

Copyright 2010 DjibTalk.com - All Right Reserved.

Website Developed By : WebStudio.ca