September 1, 2014, 6:26 pm

  FRANCAIS | ENGLISH | SOMALI

  Home    

 
 
Article d'opinion: "Ne vous rangez pas du côté de ceux qui commettent des injustices" Coran, Sourate Hûd, Verset 113
DJIBOUTI: Jeudi 21 Fevrier 2013 (DjibTalk) — Beaucoup les croyaient murés dans le silence, paralysés par la peur, voire lointains complices de régimes qui prenaient un malin plaisir à les dresser les uns contre les autres. Aujourd’hui, ils sortent de leur réserve et s’expriment ouvertement pour soutenir le vent d changement qui secoue le peuple Djiboutien. Cette prise de parole, révélatrices d’un changement de posture salutaire, mettent en lumière le désir de nombreux Oulémas d’accompagner et de prolonger ce moment historique. Pour eux, comme pour le peuple Djiboutien, l’heure du soulèvement contre des injustices semble avoir sonné.
Les Djiboutiens se réveillent et ont soif de justice, de liberté et de dignité. Ils savent que le changement est désormais à leur portée et ils sont fracassé cette barrière psychologique qui les poussait à se résigner à vivre sous le régime de UMP. En accompagnant ces mouvement de masse, les Oulémas renouent avec leur rôle premier, celui de se tenir constamment à l’écoute des aspirations des opprimés.

Premier à réagir, le médiatique et très respecté Cheikh Abdourahman Bachir. Ce dernier a, dès le début de la compagne de l’election a apporté sa caution religieuse à USN (opposition). Bénéficiant de son accès privilégié  au cœur des Djiboutiens, il n’a cessé d’appuyer le soulèvement de la population en l’exhortant à aller au bout du changment et en "poussant à la sortie les caciques de ce régime". En suite, les oulemas Djiboutiens tel qu’Abdourahman Good, Girreh Maidel et les autres ont pris la meme position face au regime d’UMP.

Les Oulemas ont affirmé  sur leur  volonté de supporter à la logique d’acceptation des règles démocratiques et du pluralisme, laquelle se voit confirmée religieusement par une lecture contextualisée des sources islamiques, en particulier en renouvelant l’interprétation de la notion coranique de shoura (parlement). Les Oulemas  défendent les concepts d’Etat de droit, de respect des libertés et de justice sociale. Et ce, malgré la diabolisation dont ils sont l’objet de la part du régime à bout de souffle. Seulement, les Oulémas connaissent les limites de l’acceptable. Tous ont mis en garde contre l’utilisation de la violence armée contre les régimes en place. Malgré l’intimidation du regime, aucun d’entre eux n’a appelé à la violence aveugle.

L’exemple de la Turkie est une source d’inspiration pour les Djiboutiens.

VIVE DJIBOUTI
Mohamed A / Ottawa
DjibTalknews International
djibtalknews@gmail.com
 
Comments
 
Name
Email
Comments
Security Code  
 
BACK
 

Copyright 2010 DjibTalk.com - All Right Reserved.

Website Developed By : WebStudio.ca